Décryptage : Dimanche matin

Mis à jour : 15 mai 2019


L’idée de ce texte m’est venue un dimanche… midi. Juste après une longue discussion avec un pote « non-croyant » que j’avais invité à l’église. Il m’avait fait part de ses impressions sur notre assemblée de chrétiens qu’il visitait pour la première fois. Son retour me laissait bouche bée parce qu’il était beaucoup plus positif que ce à quoi je m’attendais. Il n’a pas parlé de gêne, ni de malaise ou quoi que ce soit. Il a même été jusqu’à dire que c’était « une bonne surprise ». Du coup je lui ai dit que j’étais ravi et j’en ai profité pour lui confier à quel point je me sentais bête d’avoir autant sous-estimé son ouverture d’esprit.


Je pense que beaucoup de personnes ont déjà expérimenté cette situation. Que ce soit le croyant qui invite ou le pote qui visite. On part un peu sceptique et surtout avec un beau bagage d’idées reçues, pour finalement se rendre compte qu’on était bien à côté de la plaque et qu’on s’est fait un peu trop de soucis pour rien.

C’est donc ça que j’ai voulu raconter dans ce texte « Dimanche matin ». Dénoncer les préjugés et les a priori qui nous « polluent l’air ».


J’ai fait appel à mon ami rappeur Joaquim, rencontré quelques mois plus tôt lors d’un déplacement concert à Mulhouse, pour lui proposer ce duo/duel entre deux personnages. Il a très vite accroché au concept et à l’instru que j’avais composé à partir d’un gospel de Whitney Houston. Et puis lui aussi a connu plus d’une fois cette situation gênante du dimanche matin. Il n’a donc pas hésité une seconde et son super couplet – dans la peau de l’athée – a été rédigé en quelques jours ! On s’est vraiment amusés à écrire ce morceau ensemble.

Morceaux choisis

« Il me critique, m’envoie des piques, c’est pire qu’un moustique Je m’y attendais, je suis à Christ et lui, agnostique »

Larousse décrit l’agnostique comme quelqu’un qui considère que l’absolu est inaccessible à l’esprit humain et qui préconise donc le refus de toute solution aux problèmes métaphysiques. En gros tout l’inverse du Chrétien (« à Christ ») qui considère Jésus comme la réponse à tout.


« Comment il perçoit l’assemblée, est-ce qu’il la trouve suspecte Est-ce qu’il y voit des frères et sœurs ou des adeptes d’une secte »

Là, je pointe du doigt un amalgame qui rend les gens réticents à l’idée de visiter les églises évangéliques. Le mot « secte » entre très vite dans la conversation alors qu’en réalité on en est loin !


« Est-ce qu’il nous voit comme des anges ou bien des hypocrites Est-ce qu’il saisit nos arguments fondés sur base écrite »

Par cette petite phrase je rappelle tout simplement que la foi chrétienne authentique se base entièrement sur la Bible et qu’elle n’est pas le fruit d’une philosophie humaine perchée…


« J’essaye d’écouter mais j’vais pas tout retenir J’suis légèrement fatigué mais j’avais promis d’venir J’ai pas fait ma grasse mat’ j’me suis mis mon lit à dos Heureusement y’a basse, gratte, batterie et piano »

Et oui ! Beaucoup ont peut-être encore l’image des ambiances austères, des cantiques poussiéreux et des chants soporifiques… Vous seriez bien surpris !


Musicalement, Meak.



12 vues