Décryptage : Entre tes mains




Oh qu’il date ce morceau ! Il remonte à la période où je n’avais qu’un petit micro et un énorme PC pour enregistrer mes compos dans ma chambre. L’époque de la débrouille et de l’audace. Pour cette reprise d’un cantique chrétien bien connu, j’ai sollicité mon père, qui est arrangeur jazz : il s’est mis à la guitare et moi je penchais le micro bien en face de l’ampli, comme un bon MacGyver du son. Vous pensiez que l’effet saturation était voulue ? Pas du tout. Juste les aléas d’un enregistrement créatif et à l’arrache !


C’est dans ce même mini studio que la jeune Kanto est venue enregistrer sa voix et sublimer le morceau de son talent. Elle n’a pas eu besoin de beaucoup d’heures de répétition tant cette mélodie est un peu un classique dans les églises.


D’ailleurs, je ne fais pas souvent des reprises mais j’avais vraiment à coeur de revisiter cet air qui a bercé mon enfance. Tout pointait vers cette idée : j’aime les paroles poignantes et engageantes de ce chant, j’aime la ré-harmonisation que mon père avait proposée et surtout j’aime le concept d’avoir un refrain déjà tout rédigé pour moi !

Je propose alors un texte introspectif et cru, dans lequel j’invite les coeurs accablés à se joindre à moi pour ce beau chant de repentance.


Morceaux choisis

« Et comme tout coeur malade, il me faut trouver appui sur une canne quand j’me balade »

Petite référence à Grand Corps Malade, qui se déplace toujours à l’aide de sa canne.


« Qu’on remplace mes lois par les tiennes Seigneur, Je souffre quand j’marche par mes règles car mon monde m’écoeure »

Référence au Psaume 119, les versets 28 et 29. Jetez-y un oeil !


« Alors interviens Seigneur, je suis couvert de honte, Mais on m’a dit que même du fond du trou les prières montent »

La définition même de la « Grâce divine », avec une fois de plus une référence biblique : le Psaume 34:6. 


Musicalement,

Meak.

13 vues