top of page
Rechercher

1997

Album : Break

Année : 2023


J’suis d’humeur épistolaire. Même nom sur les 2 faces : expéditeur, destinataire. Et puis j’rédige cette lettre, je verse 2-3 larmichettes parce que là j’me parle à moi. Mais la version de 97. Petit Matthieu, la vie, quelle grande école. Courant 2000, sois pas surpris, le cursus sera plein. Et si les années 2010 sembleront folles, attends un peu de voir les années 2020. Petit Matthieu, t’en as fait du chemin. La plume à la main, c’est bien le job de rêve que t’as décroché. Mais l’boss l’a dit à l’entretien : c’est pas la concu mais lui seul qu’aurait le pouvoir de te débaucher. Matthieu, t’auras envie d’percer avec des rimes faciles. Tu seras persuadé qu’un rappeur passe son temps à la salle. Tu constateras qu’à force de mâcher des rimes acides, on se casse les dents et on développe un sourire de façade. Peaufine ton écriture. T’auras des auditeurs et une commu’ en or dans le futur. Des gars sûrs qui tapent des mains, les paumes deviennent rougeâtres. Parmi eux, il y’a les vrais qui tapent sur les temps 2 et 4. Tu verras les compact disc au crématorium. Ouais, la musique c’est différemment qu’elle se consomme. D’ailleurs, si l’auditeur écoute ce titre sur une playlist, dis-lui d’quitter la playlist et d’écouter tout l’album. Tu verras, tu prendras du poids à force de bosser assis. H24 sur les écrans ça se paye par de l’astigmatie. Petit Matthieu, continue le basket en club. Aujourd’hui nos 2 poumons te disent merci. Tu verras avec les années que c’est OK d’être un introverti. Et que c’est pas grave si la foule n’est pas tout l’temps divertie. Ton talent peut t’rendre blessant et super maladroit, au fond. D’ailleurs pardon aux proches, ils se reconnaitront.


J’aimerais t’prévenir que le romantique n’a rien à voir avec les mensonges graphiques. Et j’aimerais dire aux filles qu’tu croiseras dans la douleur que toi t’as perdu ton temps et que tu leur as fait perdre le leur. T’auras une femme. Ouais ça va venir, sois patient. Alors chill et va pas gâcher tes jours d’adolescent. Y’aura du sang, des larmes, et d’la sueur sur l’parcours mais grâce à Dieu, avec le temps, tu connaîtras vraiment l’amour. Je sais qu’t’as que 10 ans. Je sais que t’es super complexé, parano des copains médisants. J’vois le sourire gêné qu’tu développes devant les gens. Pour éviter qu’tu perdes ton temps, j’aimerais te dire : « parles-en ». Prends exemple sur les anciens, écoute leurs expériences. Méprise pas les conseils des sages, ni leur science. Apprends à tirer des leçons de toutes les cicatrices des vieux. Tu peux anticiper l’radar quand tu vois les traces de pneus. Petit, reste sincère. Même minuscule, le mensonge est un cancer. Pense à prier même en pleurant si c’est nécessaire. Et pense à lire, ouais tu verras qu’en fait vraiment, ça sert. J’sais que l’église, en vrai, ça te saoule. Les dimanches, c’est l’fléau. Pour toi la foi tu la vois comme un jeu vidéo : avec des points à gagner, des levels à débloquer. Mais plus tard tu comprendras qu’le but c’était juste d’être vrai. OK, petit Matthieu, la lettre j’vais pouvoir l’envoyer. J’ai pleuré en écrivant ce rap parce que j’me revoyais. C’est beau de voir comment Dieu dirige. Et je m’demande ce que m’dira l’Matthieu d’50 piges.

12 vues
bottom of page