Rechercher

De progrès en progrès

Album : Relecture

Année : 2012


Il est presque une heure du mat’ mais sur la feuille j’gratte Parce qu’une drôle de guerre éclate à l’intérieur et ça m’empêche De trouver le sommeil j’ai la tension qui part en flèche J’suis dangereux mais j’ai pas besoin qu’on me place sous surveillance Car le combat que je mène est entre moi et ma conscience Oui on m’a fait du mal et forcément j’dis  » C’est injuste  » Mon cœur porte le voile depuis que la douleur s’incruste Le truc c’est que l’embrouille n’a pas duré longtemps Car ils m’ont demandé pardon, maintenant la balle est dans mon camp C’est là qu’naît mon problème, c’est ici que tout s’corse Les conflits sont des bombes que seul le pardon désamorce Et là j’fais ma victime et j’prends ma position de force Mais ma conscience me dit qu’ça sert à rien de bomber l’torse Depuis même le sommeil, je l’ai perdu, j’suis déconcerté Par ce bras d’fer entre ma raison et ma fierté Il serait temps qu’je sorte les cloches de la paix Et que j’les fasse sonner Je serai délivré de mes propres chaînes quand j’aurai pardonné

Ref : Donne-moi tout le courage et la liberté De t’écouter pour que je marche de progrès en progrès

Je gratte encore sur le papier blanc ce matin Une fois d’plus les profondeurs de la fatigue j’atteins Pourtant le sommeil m’appelle pour un tête à tête Mais à nouveau c’est ma conscience qui joue les trouble-fêtes Elle ne tolère pas le mensonge et ce malgré la liste d’alibis auxquels je songe Et j’ai menti récemment je l’sais, je suis en tort Et j’peux pas supporter que ma conscience me l’dise encore J’m’en sortirai quand même je ferai comme si tout est normal Mais ma raison insiste et c’est pour ça que je dors mal J’veux avancer mais l’niveau d’transparence est minimal Je dois l’régler pour que l’niveau d’confiance soit optimal L’humiliation me tend les bras, la honte m’accueille Mais au moins j’aurais mis tout c’qui est faux dans l’cercueil Peu importe le regard des autres, c’est l’prix à payer et c’est à moi d’jouer Je serai délivré d’mes propres chaînes quand j’aurai avoué

Ref x 2

Et une nouvelle bataille silencieuse gronde et m’expose ici au milieu d’cette ronde de mauvaises ondes Cette fois c’n’est pas sur le mensonge Cette fois c’n’est pas sur le pardon non cette fois c’est une autre profonde leçon J’ai une voisine qui vit dans l’besoin Quand les deux bouts sont durs à joindre c’est l’espoir qui s’fait loin Et elle demande de l’aide, je peux le lire dans son regard Mais je ne montre que très peu d’intérêt à son égard J’suis un garçon qui bosse et à la sueur de mon front Je gagne mon pain et c’est pas les autres qui le feront à ma place Et ainsi va mon raisonnement, pas très classe non C’est là qu’intervient ma conscience pour un redressement Elle m’fait comprendre qu’un petit coup de main donné ne m’ferait pas d’mal Faire de l’amour un geste est normal Et il est temps qu’j’ouvre mon cœur et que j’apprenne à donner Je serais délivré d’mes propres chaines quand j’aurai partagé

14 vues