Rechercher

Franck

Album : Fuel Fresh

Année : 2020


13 piges et la tête haute

Il est seul mais ça c’est pas de sa faute

Les soupçons, il en encaisse plein

Mais sans ticket, Franck est monté dans le train

Pas timide pour un sou, il tape la discut’

Il me dit qu’il vient d’Afrique et là je percute

Sans boussole, c’est la débrouille comme un grand

Franck est un migrant

Des fautes de français mais ça qu’est ce qu’on s’en fout

Je le comprends

Je comprends qu’il n’a pas d’parents ici,

Pas de potes et pas de papiers

Je comprends qu’il aime le foot et Mbappé

Il entend les dents qui grincent et les yeux qui plissent

Il n’a pas peur de la mort mais de la police

J’ai vu des rêves dans ses yeux, j’ai vu la crainte, j’ai vu le talent

L’espoir et la fierté de ses parents


Et puis je l’ai vu repartir se noyer dans la foule, livré à lui-même

Marcher dans la masse, demander le chemin à ceux qui passent et qui ont la flemme

J’aurais pu faire plus que de lui filer un billet mais qu’est-ce que tu veux

Depuis, je place Franck tous les jours sous le regard de la divine paire d’yeux


Qu’il soit au nord ou au sud

Qu’il soit à l’est ou à l’ouest

Protège Franck, ouais s’il te plaît protège Franck

Veille, veille, veille, veille

Veille sur les routes qu’il prend

Veille sur ses pas tout le temps

Ouais protège Franck

ouais s’il te plaît protège Franck


Flotte ! Flotte ! bouteille à la mer

Passe les vagues et les coups de pression

Pousse les barrières, pousse les barrières

J’aimerais qu’un jour Franck écoute ce son

Flotte ! Flotte, drapeau ! Flotte bien

Sur les toits, crie avec une voix de barge

Il n’a rien celui qui ne tente rien

Donc Franck, si t’es là, c’est à toi que je parle

J’aurais voulu te dire

Qu’il n’y a rien qui justifie ces étiquettes que l’on t’a flanquées

J’aurais voulu que tu m’en apprennes plus sur la vie

Mais c’est du temps qu’il nous a manqué

Personne...

Je prie que personne ne te parle avec condescendance

Personne en France n’est plus important que toi

Personne ne changera la valeur que t’as


Et puis je t’ai vu repartir, noyé dans la foule, livré à toi-même

Marcher dans la masse, demander le chemin à ceux qui passent et qui ont la flemme

J’aurais pu faire plus que de t’écrire un beau couplet mais qu’est-ce que tu veux

Depuis je place ton nom tous les jours sous le regard de la divine paire d’yeux


Qu’il soit au nord ou au sud

Qu’il soit à l’est ou à l’ouest

Protège Franck, ouais s’il te plaît protège Franck

Veille, veille, veille, veille

Veille sur les routes qu’il prend

Veille sur ses pas tout le temps

Ouais protège Franck

ouais s’il te plaît protège Franck


2 vues