Rechercher

Garantie anti-usure

Album : Relecture

Année : 2012


La nuit elle noie sa peine dans l’écriture Visiblement son ex lui a mené la vie dure Car sur son cœur il y a marqué son nom sous la fissure On dit qu’les maux d’amour sont pires qu’un poing à la figure Mais elle parvient à rester une fille forte, une fille sûre L’espérance est le baume qui couvre toute blessure Oui elle aspire encore au charme d’une histoire qui dure Et elle en fait un idéal, si parfait si pure Ne dévoile plus son cœur à la première candidature Lorsque l’amour se donne c’est jamais en petites coupures Elle se promet de n’plus répéter la dernière bavure Car on a tort d’associer imprudence et aventure Elle voit les couples d’amoureux postés le long du mur Et se rassure en s’disant la patience est mon armure Et le plus dur n’est pas forcément d’trouver la chaussure Mais plutôt d’la trouver dispo et à la bonne pointure Elle se voit naviguer à deux dans un heureux futur Pour s’enflammer de sentiments sans craindre la brûlure Elle s’imagine en robe blanche de la plus haute couture Au bras d’un homme pour qui elle changera de signature Et si l’amour est une drogue dont elle ignore la cure A l’écouter elle demanderait une seule et belle piqûre Dans notre monde où tout s’consomme sans demi-mesure Un cœur remis à Dieu est garanti anti-usure

Peu importe, tous les regards J’attendrai, je patienterai Ma confiance est en Lui… Je tiendrai, j’attendrai Je le suivrai, je l’écouterai Ma confiance est en Lui

Au club des tombeurs ses potes souhaiteraient l’inscrire Car dans l’ivresse c’est d’la gourmandise qu’on transpire Donc ils l’incitent à mieux séduire pour mieux conquérir Et lui font croire que même le flirt est métier d’avenir Mais lui c’est à la paix qui dure à vie qu’il aspire Et sachant ses faux pas les autres aimeraient qu’il fasse pire C’est indéniable oui le cœur au féminin l’attire Mais le remplir ou le détruire il préfère bien choisir Et quand son corps en dictateur l’empêche de réfléchir Il sait qu’la solution face au plus grand danger c’est fuir Si les moqueurs font de lui l’objet de leurs fous rires Il se rappelle que seule la patience peut les faire mentir Et même s’il y a l’odeur du jugement dans leurs sourires Y’a pas d’doute l’homme prudent n’a jamais à rougir Il n’est pas prêt mais il se prépare avant d’accueillir Et sur sa porte il inscrira  » J’ai qu’une femme à chérir  » Il se promet j’vais décoller mais jamais atterrir Et comme Francis je chanterai que je l’aime à mourir Et il peut cueillir l’amour une fois qu’le fruit est mûr Et ainsi montrer aux autres une belle histoire à lire Leur dire que précipitation égale égratignure Et que patience et réflexion promet un bel avenir Dans notre monde où tout s’consomme sans demi-mesure Un cœur remis à Dieu est garanti anti usure

28 vues