Rechercher

SILENCE

Mixtape : Une semaine à Lisbonne

Année : 2021


Qu’est-ce que j’peux être relou et bête

À parler comme si j’avais vécu ton histoire

à sortir des phrases de consolation toutes faites

À déblatérer ma psychologie d’comptoir


je parle comme si j’étais un envoyé d’Dieu

Comme si les relations humaines j’les maitrisais

J’ai tendance à tout ramener au religieux

La mauvaise habitude de tout relativiser


J’te propose des conseils à l’emporte-pièce

Un peu comme si j’pouvais vraiment m’mettre à ta place

J'suis la définition d’la maladresse

À répondre oui t’inquiète avec le temps ça passe


À donner un avis qu’on a pas d’mander

Penser qu’j’’ai un petit pouvoir sur tes pleurs

Et s’baser sur mon expérience pour comparer

Alors qu’en fait j’comprendrai jamais vraiment ta douleur


J’ai une bibliothèque de bonnes valeurs

Mais pas un seul petit bouquin sur le tact

Les mots qui blessent, le ton moralisateur

Souvent basé sur des faits et rumeurs inexacts


J’aimerais être la solution à ton mal être

Mais ça c’est pas de l’altruisme c’est d’l’orgueil

Y’a trop d’fois où j’lis l’enveloppe et pas la lettre

Ya trop d’fois où j’respecte pas ton temps d’deuil


J’fais pitié avec mes citations goût crème

Avec mes vieilles phrases de développement personnel

Si tes blessures profondes pouvaient parler d’elles-mêmes

Elles m’auraient sûrement répondu de quoi j’me mêle


Ptet que l’aide en fait, c’est pas l’devant d’la scène hein

Peut-être que c’est l’heure enfin de faire ce constat

Accepter d’dire que j’comprendrai jamais ta peine

Et reconnaître qu’au fond j’suis mauvais pour ça

24 vues