Rechercher

Simple ordonnance

Album : Nuntius

Année : 2016


En route donc vers sa terre promise, il vit soudainement se dresser devant lui l’énorme montagne des Réalités fatales. Saisi d’effroi, il décida de fuir.


Le médecin m’annonce : il me reste que quelques jours Diagnostic sans appel, la mort me tournerait autour Alors il m’prescrit l’antidote, il m’dit “injectez ça, one shot” Il me l’offre même, quelle histoire Moi j’ai du mal à l’croire, donc j’me barre

J’ai décidé d’fuir Comme un lâche, je cavale parce que j’ai peur de l’avenir Je cours et j’demande à d’autres gens ce qu’ils pensent J’aurai peut-être une meilleure ordonnance avec un peu d’chance J’demande aux philosophes, aux gens qui pensent beaucoup Les sages, vous pourrez m’éclairer du coup Ils m’ont donné des théories, moi j’ai ri J’ai dit “Ah c’est beau” mais ça n’guérit pas, c’est du placebo Alors debout devant l’marabout Je ne bouge pas, j’écoute sans vraiment piger l’tout Il dit qu’il guérit toutes les maladies possibles Intéressant sauf qu’il veut prendre mon RIB J’me plonge dans la religion Dans les sectes, j’ai tout essayé même fait l’Euro Millions Sans succès ni gloire, j’suis prêt à croire tout l’monde Sauf le docteur, va savoir…

Que tu l’veuilles ou non, le docteur a parlé La maladie est inscrite dans ton carnet Peut-être qu’il s’trompe, peut-être qu’il ment… En tout cas son remède tu le jettes ou tu l’prends

Le médecin l’répète, il me reste que quelques jours Diagnostic sans appel, la mort me tourne toujours autour Alors il m’interroge : « Avez-vous pris l’antidote que j’vous ai prescrit ? » J’lui dis « Nan m’sieur, pu d’espoir J’ai du mal à vous croire donc j’me barre »

Je n’aime pas parler d’ça Ça casse l’ambiance, je laisse les faibles s’étaler là-dessus Qui veut l’avis d’un médecin Quand dans c’monde ce qui intéresse les foules c’est l’actu Y’a aucune raison que j’m’affole Ni rien qui m’oblige à le croire sur parole Peut-être qu’il est fou, peut-être qu’il est drogué Qui me confirme que ce doc est homologué ? Donnez-moi des réponses qui me conviennent Je n’ai pas besoin d’entendre vos menaces à l’ancienne J’regarde vers le ciel, j’vois pas d’nuage Alors pas d’paranoïa, y’aura pas d’orage Tu m’entends ? C’est moi qui décide J’veux pas d’tes nouvelles donc laisse mon carnet d’santé vide Même si ton analyse est de qualité Le malade aimerait fuir sa réalité

Que tu l’veuilles ou non, le docteur a parlé La maladie est inscrite dans ton carnet Peut-être qu’il s’trompe, peut-être qu’il ment… En tout cas son remède tu le jettes ou tu l’prends

Le médecin m’annonce plus que quelques jours Diagnostic inquiétant, on sent la mort aux alentours Alors il m’ressort son ordonnance M’assure que le remède fait la différence J’ai dit « Non merci, j’veux pu vous r’voir J’ai du mal à vous croire donc j’me barre »

Pourquoi fixer des règles Dicter des lois, risquer encore de briser mes rêves Je sais ! Et si on réinventait la médecine Parce que les professionnels ont ce côté has been Je chercherai ailleurs les trucs et astuces Je croirai en la cure et la cause qui m’arrange plus Débarrassez-moi d’cette tristesse Qui me donne l’impression d’être un joueur de roulette russe Et puis c’est pas comme ça qu’je raisonne Je veux pouvoir payer mes médocs, pas qu’on me les donne En tout cas pas d’roue d’secours incluse Je n’ai pas d’plan B, je n’ai pas d’excuse Mais j’avoue je joue avec le feu Ce domaine est l’sien, j’reconnais j’m’y connais peu Donc s’il dit vrai, si l’antidote guérit J’me mordrai les doigts d’pas l’avoir pris

Que tu l’veuilles ou non, le créateur a parlé La maladie est inscrite dans ton carnet Peut-être qu’il s’trompe, peut-être qu’il ment… En tout cas son remède tu le jettes ou tu l’prends

57 vues