top of page
Rechercher

TENTE-LE

Album : Break

Année : 2023


Tu verras c’est fou comme ça change la vie. Certifié soulagement garanti. Tellement choqué t’en croiras pas tes yeux et tu demanderas qu’on vérifie l’ralenti. L’impression qu’tous les chemins sont ouverts. L’envie d’reprendre ce que la vie nous sert. L’impression que chaque jour est offert et qu’sur la piste tous les voyants sont au vert. Tu verras tu retrouveras la paix, la vraie. Pas la contrefaçonnée. Pas celle vendue par les charlatans mais la paix que même le Prince Charles attend. Prends-le, je t’en supplie, fais-toi ce cadeau même s’il est vrai qu’il n’est pas donné. Mais j’te promets, derrière c’est pu l’même tableau. Une fois qu’enfin t’auras pardonné.


Tente-le, tente-le ! Essaye-le ça change le jeu pour de bon.

Tente-le, tente-le ! Retiens le nom, c’est le pardon.


Ma vie comme preuve à l’appui. Le « avant-après » c’est le jour et la nuit. Tu seras comme guéri d’une sale maladie et même comme un mort qui retourne à la vie. L’artiste qu’a retrouvé l’inspi. Une belle accalmie qui n’a pas d’prix. Le sourire et l’soupir d’un bagnard à qui on a enfin retiré le boulet sur la cheville. Nageur noyé qu’on a repêché. La dernière ligne des mots fléchés. De l’oxygène au plongeur et des litres d’eau fraîche pour des lèvres desséchées. Les clés de la prison de l’amertume. Les chaînes enfin posées sur l’bitume. Tu verras qu’c’est toi l’premier libéré quand t’auras décidé de pardonner.


Tente-le, tente-le ! Essaye-le ça change le jeu pour de bon.

Tente-le, tente-le ! Retiens le nom, c’est le pardon.


Il faut que j’te parle des notes de bas de page et puis des conditions générales. Pardonner n’est pas cautionner donc emploie-le bien et sans le déni de lois pénales. Il y a beaucoup d’abus donc il serait plutôt sage de parler du cadre et des garde-fous. Un dernier p’tit mot sur les conseils d’usage et sur comment bien l’appliquer jusqu’au bout. C’est pas parce qu’on t’a dit qu’il pardonne tout, que l’amour ignore la justice pour autant. C’est possible de l’envoyer sous écrou tout en l’ayant pardonné sincèrement. C’est normal d’exiger réparation. L’offenseur doit payer pour ce qu’il a fait. Il est lourd le sac de condamnation et ce poids c’est pas toi qu’es censé l’porter. Donc tente-le.

23 vues0 commentaire

Commenti


bottom of page