Rechercher

Transfert

Album : Nuntius

Année : 2016


Il franchit cette porte en bois en forme de croix et se trouva enfin de l’autre côté de la montagne, au magnifique pays de la Paix, là où coulent victoire et assurance en abondance.


J’suis passé de l’équipe du bas d’tableau au leader Ma vie n’est plus la même j’ai quitté la ligue mineure Mon nom brille dans la liste, sortez les surligneurs Fini les défaites, j’porte l’écusson du winner Chaque match est tendu mais j’connais pas l’échec L’opposant bosse dur, carbure, flanche quand son réservoir est sec Nouveau coach, nouveau staff, nouveau coéquipier, nouveau capitaine Une bonne ambiance dans l’arène Le manager m’accorde à vie un salaire fixe Il épèle exprès « bulletin de paie » avec un x Pas d’revendication, tout l’monde d’accord Dans mon ancienne équipe, le salaire eh bien c’était la mort Mais maintenant je joue sans pression On m’a confié une mission et même un champ d’action Et donc me voilà titulaire c’est un sacré rebondissement Miser sur si peu est un drôle d’investissement

Jésus voulait m’sortir de l’équipe de Lucifer C’était pas une mince affaire Un géant sacrifice était nécessaire Il a donné sa vie pour que ça puisse se faire Donc sa mort est bien le prix du plus gros transfert Plus que vainqueur, belle est la vie que je mène Le décor est nouveau, mon sort n’est plus le même Il a payé le prix et délie toutes les chaines Sa victoire devient la mienne

Si l’transfert est colossal, le joueur, lui, l’est moins Tous le savent, j’suis le pire joueur dans l’coin Et ça explique les regards surpris Les bouches bées quand j’leur dis que j’ai été racheté à un grand prix Tous demandent “Pourquoi ?” même moi Mais en revoyant ma misère j’suis content qu’il m’ait sauvé d’ça Quand t’es chez Lucifer c’est fou les bêtises qu’on t’sort J’ai signé chez Sourire, j’ai Hypocrisie en sponsor J’avais même pas d’coéquipier Nan, chacun pour soi, unis uniquement sur le papier Sache que le coach même tournait nos espoirs en dérision Le même schéma : c’est soit match nul, soit désillusion Merci mon Dieu d’m’avoir sorti d’là Le prix fort est payé j’suis passé de l’abîme à l’au-delà Alors que l’autre là, n’a aucune compassion Désormais je partage la gloire d’un champion

Jésus voulait m’sortir de l’équipe de Lucifer C’était pas une mince affaire Un géant sacrifice était nécessaire Il a donné sa vie pour que ça puisse se faire Donc sa mort est bien le prix du plus gros transfert Plus que vainqueur, belle est la vie que je mène Le décor est nouveau, mon sort n’est plus le même Il a payé le prix et délie toutes les chaines Sa victoire devient la mienne

Plus que vos vos milliers, vos millions, vos milliards… c’est sa vie qu’il donne

0 vue